Lettre d'info

Sorties en mer

Derniers articles

Nos valeurs

Itsas Arima est contre la captivité des mammifères marins

Pour reprendre le statut donné par l’Inde aux cétacés, ces « personnes non humaines » sont aussi intelligentes que les hommes. Bien sûr, la mesure de l’intelligence est très complexe et les connaissances sur le fonctionnement du cerveau ne sont qu’à leur balbutiement. Néanmoins, un certain nombre de données permet d’affirmer que les cétacés sont des êtres pourvus d’une conscience d’eux-mêmes et d’une grande sensibilité. À titre d’exemple, les circonvolutions dans la zone du neo-cortex cérébral des cétacés, siège du raisonnement, sont plus importantes que chez l’homme. Selon Denise Herzig (en autre), les cétacés ont un système limbique plus grand que celui des hommes. Ils ont développés une région paralimbique absente chez l’homme qui entrainerait d’avantage de connexion globale et un traitement de l’information émotionnelle plus importante. Certains cétacés possèdent également des neurones von economo qui permettent la transmission rapide de l’information entre le cortex et la zone limbique. Ces neurones sont également impliquées dans l’empathie, la conscience et la maîtrise de soi. À cela, il faut ajouter les structures sociales complexes ("type famille") existantes chez les mammifères marins ainsi que la communication entre les individus. Les cétacés possèdent en effet un langage complexe, structuré et élaboré.

Pour conclure, en 2010, lors de la conférence d’Helsinki, la Déclaration pour les droits des cétacés a été rédigée et stipule :

  1. Tout individu cétacé a le droit à la vie.
  2. Aucun cétacé ne devrait être gardé en captivité ou en servitude; être soumis à un traitement cruel, ou être retirés de leur milieu naturel.
  3. Tous les cétacés ont le droit à la liberté de circulation et de séjour au sein de leur environnement naturel.
  4. Aucun cétacé n’est la propriété de quelque État, personne morale, groupe humain ou individu.
  5. Les cétacés ont le droit à la protection de leur environnement naturel.
  6. Les cétacés ont le droit de ne pas être soumis à la perturbation de leurs cultures.
  7. Les droits, les libertés et les normes énoncées dans la présente Déclaration devraient être protégés en vertu du droit national et international.
  8. Les cétacés ont droit à un ordre international dans lequel ces droits, les libertés et les normes puissent être pleinement réalisés.
  9. Aucun État, société, groupe humain ou individu ne devrait s’engager dans quelque activité qui porte atteinte à ces droits, libertés et normes.
  10. Rien dans la présente Déclaration ne peut empêcher un État d’adopter des dispositions plus strictes pour la protection des droits de cétacés.

Aux vues de ces arguments, Itsas Arima considère que maintenir les mammifères marins en captivité est un contre sens et une torture pour ces êtres qui sont simplement victimes de notre méconnaissance.

Itsas Arima est contre la chasse commerciale des mammifères marins

En mars 2014, la cour internationale de justice a reconnu comme illégale les pratique de la flotte japonaise qui détourne la chasse à la baleine dite scientifique à des fins commerciales. Le Japon à ainsi renoncé à ses campagnes en Antarctique pour la saison 2014-2015. En décembre 2015, 4 navires sont reparti s en campagne dans les eaux Arctiques dans l’objectif de mieux comprendre les écosystèmes.

Convaincue de l’hypocrisie du Japon et ne comprenant toujours pas quel protocole scientifique suivent ces expéditions, Itsas Arima est évidemment contre ces actions !

Itsas Arima respecte le code de bonne conduite et d’approche des cétacés

Itsas Arima a souhaité ouvrir au public ses excursions afin de sensibiliser le grand public à la protection des mammifères marins et du milieu marin. Ces excursions sont à but scientifiques et non commerciales.

Au niveau national, il n’existe aucune règlementation encadrant l’observation des cétacés c’est pourquoi Itsas Arima a décidé d’appliquer la chartre du sanctuaire Pelagos en respectent le Code de bonne conduite et d’approche des cétacés. L’objectif étant de recenser les espèces présentent sur le Gouf de Capbreton et non de pratiquer du whale watching, lors de ces observations, les cétacés sont libres de venir à notre rencontre, ce sont eux qui décident des interactions et non l’inverse.

Code de bonne conduite
et d’approche des cétacés

Code de bonne conduite et d’approche des cétacés