logo facebook

9 septembre 2018

Mission The Ocean Cleanup

Aller à l'article

6 septembre 2018

Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU

Aller à l'article

27 août 2018

Un lundi avec les Globi

Aller à l'article

Sorties en mer. Pour réserver les sorties en mer contacter Explore Océan : www.exploreocean.fr

Science

Actu science

Échouages

Echouage d’un dauphin commun vivant à Hossegor

Dauphin commun observé lors d'une sortie en mer d'Itsas Arima.
Dauphin commun observé lors d'une sortie en mer d'Itsas Arima

Pendant le Festival latino d’Hossegor, nous avons été appelés en urgence pour un dauphin commun échoué vivant sur la plage. Après avoir expliqué les mesures de sécurité à prendre dans ce genre de situation, à savoir ne pas toucher l’animal à cause des risques de contamination transversale (homme animal et inversement), la mise en place d’un périmètre de sécurité afin d’éloigner la foule et de limiter le stress pour l’animal, nous nous sommes rendus au plus vite sur la plage. Cela faisait à priori 1h30 que des baigneurs tentaient de le remettre à l’eau, l’animal revenant sans cesse s’échouer.

Peu d'échouages en juin

Intervention d'Itsas Arima et d'un membre du RNE sur une baleine à bec de Cuvier.
Intervention sur une baleine à bec de Cuvier

Comme c’est le cas chaque année, peu d’échouages ont été recensés au mois de juin. Une baleine à bec de Cuvier a néanmoins été retrouvée sur la plage d’Hossegor. Malgré l’état de putréfaction avancé de l’animal, nous avons récupéré l’estomac et les dents qui permettront de déterminer l’âge exact de l’individu. Rappelons que, chez cette espèce, seuls les mâles possèdent deux dents sur la mâchoire inférieure. Pour cet échouage compliqué, nous sommes intervenus avec Pascal Ducasse, un autre correspondant local du RNE ; nous avons dû couper l’animal en 2 afin qu’il puisse être récupéré par l’équarrisseur.

En mai juste 2 échouages

Grand cachalot échoué.
Grand cachalot

Ce mois ci, seulement deux cétacés se sont échoués : un odontocètes non identifié à Biarritz et fait exceptionnel un grand cachalot à Saint Jean de Luz dans la crique de la pile d’Assiette. Les derniers échouages de cachalots dans notre région dates de 2003. Alertés par l’observatoire de PELAGIS pour une baleine échouée inaccessible de la terre, c’est donc en bateau que nous sommes approchés pour réaliser un premier état des lieux et constater qu’il s’agissait d’un cachalot. Revenus à quai, nous nous sommes rendus sur place pour effectuer les biométries sur cet animal de 11 mètres, malheureusement putréfié. Les échouages étant rares pour ces espèces, toutes les informations récoltées sont précieuses.

Il s’agissait d’un mâle juvénile. Les mâles juvéniles et adultes migrent à l’échelle internationale et certains transitent par notre région. L’animal a ensuite été évacué le lendemain par les sapeurs pompiers.

Échouage d'une baleine à bec a Tarnos

Intervention d'Itsas Arima sur un marsouin commun.
Intervention d'Itsas Arima sur un marsouin commun

La fin du printemps est synonyme d’une diminution de la fréquence des échouages. En avril, nous ne sommes intervenus que sur six animaux, ce qui fait donc une belle différence avec le mois de mars et souligne des jours meilleurs pour nos cétacés. C’est cependant important de souligner qu’une semaine avant le début de nos campagnes d’observations, l’équipe a été appelée pour un globicéphale noir échoué à Bidart. Nous savions donc que cette espèce était arrivée dans la région. Les globicéphales migrent en effet dans la Baie de Biscaye pour atteindre le sud du Golfe de Gascogne au printemps. Une baleine à bec non identifiée a également été retrouvée à Tarnos.

  • Janvier : 1
  • Février : 8
  • Mars : 19
  • Avril : 6

Nombreux echouages ces dernieres semaines : pourquoi ?

NOM observés lors d'une sortie en mer d'Itsas Arima.

Ces dernières semaines ont été synonymes de nombreux échouages sur le littoral basque et landais. En quelques jours une quarantaine de delphinidés ont été retrouvés sur les côtes. Notre équipe, membre du Réseau National d’Echouage, s’est donc mobilisée pour intervenir sur les animaux entre Bidart et Soustons. La période hivernale avec ses forts vents est chaque année une période où le nombre de carcasses retrouvé sur les plages est important. à ce jour, les dauphins communs et les marsouins communs sont les espèces les plus fréquentes en échouage. Des traces de captures accidentelles ont été constatées dans de nombreux cas. Ces évènements sont récurrents et peuvent atteindre 40% du taux mortalité chez ces 2 espèces. Ceci s’explique car les petits cétacés se nourrissent des mêmes poissons que ceux convoités par les pêcheries.

Nos partenaires

Logo du CPIE divttoral Basque.
Logo de l'association Itsas Begia.
Logo d'Explore Océan.
Logo de la fondation Nature et Découverte.

Devenir partenaire