logo facebook

9 septembre 2018

Mission The Ocean Cleanup

Aller à l'article

6 septembre 2018

Une négociation historique pour protéger les océans s’ouvre à l’ONU

Aller à l'article

27 août 2018

Un lundi avec les Globi

Aller à l'article

Sorties en mer. Pour réserver les sorties en mer contacter Explore Océan : www.exploreocean.fr

Science

Actu science

Échouages

Échouages de début janvier

Un début d’année qui commence très fort pour les échouages. Nous sommes intervenus en 4 jours sur 5 dauphins communs échoués à Seignosse, Soustons et Biarritz. C’est plus que l’an dernier à la même époque où seulement 2 dauphins se sont échoués sur tout le mois de janvier. Et ce n’est à priori que le début car nous avons encore 2 dauphins à examiner demain.

Certains d’entre eux présentaient des marques de captures accidentelles par les pêcheries. L’équipe de Pelagis est également intervenus sur de nombreux échouage vers La Rochelle. La suite nous dira s’il ne s’agit que d’un épisode ou si les échouages vont perdurer à ce rythme pendant toute la saison.

Dauphin commun échoué. Dauphin commun échoué.
Dauphins communs

Echouages fin 2016

Intervention d'Itsas Arima sur un grand dauphin échoué.
Grand dauphin

Ces deux derniers mois, nous sommes intervenus sur très peu de cétacés échoués : un grand dauphin à Labenne, un dauphin bleu et blanc à Ondres et un marsouin commun à Ondres. Ces chiffres sont cohérents avec la distribution annuelle des échouages sur la façade atlantique où le pic d’échouage a lieu en février/mars (Rapport annuel RNE des échouages en 2015). Nous nous attendons donc à un fort accroissement de nos interventions dans les semaines à venir.

Le week-end du 10 décembre, 5 delphinidés (4 dauphins communs et 1 dauphin bleu et blanc) se sont échoués vivants en 2 jours sur la façade atlantique : 1 au Conquet, 3 en rade de Brest et 1 à Hendaye. Les échouages de cétacés vivants sont rares (6% des échouages en 2015, Rapport annuel RNE). Ces échouages successifs sur un weekend nous ont interpellés et sont certainement la conséquence d’un stress intense ayant poussé les animaux à s’échouer sur les plages.

Échouages de début novembre

Intervention d'Itsas Arima sur un Marsouin échoué sur une plage des Landes.
Marsouin commun

Depuis le début du mois, nous avons été appelés par PELAGIS pour 3 interventions sur des petits delphinidés. Pour deux d’entre eux, il s’agissait de marsouins communs. Cela faisait plusieurs mois que nous n’avions pas eu d’échouages de marsouins. La répétition de ces échouages successifs laisse envisager que les animaux sont présents sur le Gouf même si nous ne les avons pas encore observés !

Intervention sur un marsouin et une tortue luth

C’est le premier marsouin commun échoué depuis plusieurs mois. Nous sommes intervenus à Capbreton avec Pascal Ducasse, un autre correspondant du RNE sur cette femelle juvénile. L’animal ne présentait aucune pathologie visible à la nécropsie et à en juger par l’épaisseur du lard, il semblait en bonne condition physique. La présence de spume dans les poumons indique une agonie évoquant une capture accidentelle mais rien n’est certain.

Nous avons également été appelés pour un échouage de tortue luth à Tarnos mais l’animal étant frais, l’aquarium de La Rochelle s’est déplacé pour ramener la tortue et effectuer sa nécropsie en laboratoire. La saison des échouages recommence donc doucement et nous allons certainement intervenir de plus en plus dans les semaines qui viennent.

Intevention d'Itsas Arima sur un marsouin commun. Intevention d'Itsas Arima sur un marsouin commun.
Intervention sur le marsouin commun

 

Échouage d’un rorqual à Lit-et-Mixe

Le 15 septembre, un rorqual s’est échoué sur plage de Contis, juste à côté du courant de Contis. L’équipe de PELAGIS a de suite été avertie mais l’animal était encore dans l’eau et par conséquent le lieu d’échouage incertain. Les membres du RNE ont donc dû attendre le lendemain pour intervenir.

Nous nous sommes déplacés dès le lendemain matin avec d’autres intervenants locaux. La préfecture avait déjà organisé l’évacuation de l’animal. La baleine étant en état de putréfaction avancée, des parties internes de l’animal étaient en train de contaminer le courant juste à côté.

Nos partenaires

Logo du CPIE divttoral Basque.
Logo de l'association Itsas Begia.
Logo d'Explore Océan.
Logo de la fondation Nature et Découverte.

Devenir partenaire