logo facebook

12 mars 2020

Atelier Rencontre 21 mars 2020 Hendaye

Aller à l'article

12 février 2020

Assemblée générale - 19 février 2020

Aller à l'article

18 septembre 2019

27 septembre 2019 - Ciné conférence "Histoire d'Orques" à Capbreton

Aller à l'article

Science

Actu science

Echouage d’un dauphin commun vivant à Hossegor

Dauphin commun observé lors d'une sortie en mer d'Itsas Arima.
Dauphin commun observé lors d'une sortie en mer d'Itsas Arima

Pendant le Festival latino d’Hossegor, nous avons été appelés en urgence pour un dauphin commun échoué vivant sur la plage. Après avoir expliqué les mesures de sécurité à prendre dans ce genre de situation, à savoir ne pas toucher l’animal à cause des risques de contamination transversale (homme animal et inversement), la mise en place d’un périmètre de sécurité afin d’éloigner la foule et de limiter le stress pour l’animal, nous nous sommes rendus au plus vite sur la plage. Cela faisait à priori 1h30 que des baigneurs tentaient de le remettre à l’eau, l’animal revenant sans cesse s’échouer.

Après un bref constat que l’animal ne montrait aucun signe externe de blessure, nous avons essayé, en communication téléphonique permanente avec l’équipe de PELAGIS, d’organiser un renflouage au large. Malheureusement juste après notre arrivée l’animal est décédé. C’est bien sûr très difficile à vivre que ce soit pour notre équipe ou pour le public ayant assisté à son échouage. Bien heureusement ces évènements sont rares et plus de 90 % des échouages concernent des animaux morts en mer. Il est important d’être conscient qu’un cétacé maîtrise très bien son environnement et que, sauf rare cas d’un juvénile égaré, les cétacés ne s’échouent pas par hasard et son déjà agonisants lorsqu’ils arrivent sur la plage.

Nous profitons également de cet évènement pour rappeler à tous qu’il ne faut en aucun cas toucher un cétacé échoué. La seule chose à faire est de prévenir les secours (pompier, Pelagis ou nous), d’établir un périmètre de sécurité et si vous le pouvez de maintenir l’animal sous un linge humide en prenant garde de ne pas recouvrir son évent. Les mammifères marins sont capables de survivre sans problème plusieurs heures sur la plage ; il ne sert à rien de manipuler l’animal, de risquer une contamination et d’augmenter son stress car ce qu’il est en train de vivre est déjà très stressant et trop de stress peut provoquer le décès de l’animal.

Le lendemain, avec un autre correspondant du RNE, nous avons réalisé la nécropsie du dauphin. L’animal présentait une très forte parasitose au niveau des poumons et de l’estomac. Il est donc très probable que cet animal très affaibli n’aurait pas survécu même si une remise à l’eau au large avait pu être organisée.

Nos partenaires

Logo du CPIE divttoral Basque.
Logo de l'association Itsas Begia.
Logo d'Explore Océan.
Logo de la fondation Nature et Découverte.

Devenir partenaire