Lettre d'info

Sorties en mer

Observations du mois d'octobre 2016

Dauphin commun observé lors d'une sortie en mer d'Itsas Arima.
Dauphin commun

L’automne est arrivé ; il est synonyme de transition pour nos sorties cette année. Nous continuons notre transect habituel avec le Brokoa ou le Poyel et le public mais nous sortons également en « privé » avec un bateau plus petit et plus rapide. Lors de ces sorties, nous continuons à embarquer un petit nombre de passagers. Notre objectif est bien sûr de poursuivre l’acquisition des données sur notre trajet de navigation mais aussi d’explorer des zones plus au large. Ces zones sont plus difficiles d’accès et requièrent de passer une très grosse journée en mer avec des températures pas toujours clémentes pour la saison mais l’idée d’observer les grands cétacés motive tout le monde.

Nous avons eu 15 jours de mauvais temps en octobre et n’avons pu effectuer que 2 sorties au grand large. Malgré nos espoirs, nous n’avons observé aucun grand cétacé, ce qui soulève plusieurs hypothèses : il s’agit peut-être simplement d’un manque de chance, aucune conclusion ne peut être tirée sur 2 sorties ou bien la zone choisie ne se situe pas assez au large ; dernière hypothèse : la période de migration est peut être quasiment terminée et trop peu de grands cétacés sont encore présents. Une observation de rorquals a été réalisée fin octobre du côté espagnol, il semble donc que les baleines soient encore présentes. Nous allons continuer à explorer cette zone, ce qui permettra peut-être de répondre à ces questions.

En revanche, sur notre transect, les dauphins sont toujours présents avec de grands groupes de dauphins communs et des dauphins bleus et blancs. Nos sorties d’octobre nous ont permis d’élargir notre base de données de photo-identification surtout au niveau des dauphins bleus et blancs qui se sont montrés sous leur bon profil !

Ce mois-ci, nous avons également tenté d’intéresser les dauphins au travers de la musique. Nous en parlons dans notre article " Les cétacés et la musique ", mais de nombreux récits démontrent l’intérêt des cétacés pour la musique. Ainsi, nous avons joué un air de flûte à bord lors de nos rencontres avec les dauphins.

Le résultat est plus que positif : lorsque nous jouons, les dauphins restent à l’étrave, même lorsque le bateau est à l’arrêt ce qui est plutôt rare. Ils tournent autour du bateau et viennent nous observer en sifflant. Lorsque nous arrêtons de jouer, ils repartent instantanément. Nous ne pouvons bien sûr rien en conclure scientifiquement mais nous allons poursuivre ces échanges avec eux en les filmant et en les enregistrant en même temps.

Sur chacune des sorties nous avons fait le test à plusieurs reprises en alternant des phases de musique et des phases de silence et pour le moment, que ce soit pour les dauphins communs ou les dauphins bleus et blancs, nous avons obtenu à chaque fois la même réponse. Lorsque nous jouons, une partie du groupe s’approche et reste autour de nous et lorsque nous arrêtons ils repartent de suite. Nous ne prétendons pas communiquer avec eux mais il semble néanmoins clair que les dauphins sont intrigués par notre musique.