Échouages
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Échouages
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Échouages

Les phoques sont de retour sur nos plages

A cette période de l’année, on constate souvent la présence de phoques vivants sur les plages des Landes et du Pays basque. Même si on est loin d’accueillir chez nous de grandes colonies de phoques gris comme celles d’Angleterre, d’Écosse, d’Irlande et même du nord de la France, certains individus s’aventurent tout de même tous les ans jusque sur nos côtes.

Le moment parfait donc pour vous rappeler les bons gestes à tenir si vous êtes témoins d’un phoque vivant sur la plage :

  • Ne pas déranger l’animal cela signifie ne pas approcher, ni toucher l’animal notamment à cause des risques sanitaires (transmission de maladie, etc.) et de morsures.
  • Tenir vos animaux de compagnie en laisse pour les mêmes raisons que précédemment. Si l’animal ne souhaite pas être dérangé il risque de mordre votre animal et une morsure de phoque peut très vite être dramatique. Il en va donc de la sécurité de votre animal et du phoque.
  • Si possible, délimiter un périmètre assez large autour de l’animal avec des morceaux de bois par exemple afin d’éviter que les gens n’approchent trop près.
  • Appeler l’Observatoire Pelagis au 05.46.44.99.10 pour le signaler. Il se chargera de contacter les correspondants locaux les plus proches.

 

Pourquoi ?

Il faut savoir que ces animaux, de la famille des pinnipèdes, ont une vie semi-terrestre et semi-aquatique. Ils utilisent au cours de leur vie des lieux terrestres tels que des plages ou des rochers pour se reposer. Lors de phénomènes de tempête notamment, ces animaux fatigués vont avoir tendance à préférer le calme de nos plages plutôt que d’affronter les forts courants. Une fois bien reposé et les conditions de mer plus favorables, l’animal repartira donc de lui-même. Si tout de fois l’animal présente des signes très avancés de fatigue (corps maigre, respiration saccadée, amorphe, etc.) ne lui permettant pas de reprendre le large, il devra alors être pris en charge par le centre de soin le plus proche, à savoir chez nous, l’Aquarium de Biarritz.

 

Le saviez-vous?

Le phoque gris, comme l’orque, est un mammifère marin capable de s’attaquer à d’autres mammifères marins. Thierry Jauniaux, vétérinaire à l’Université de Liège et membre du Réseau National Echouage, étudie les causes de mortalité des oiseaux et des mammifères marins sur les côtes belges et françaises. Il a pu mettre en évidence cette attaque du phoque gris sur les marsouins communs grâce à des analyses génétiques.

Articles similaires

16 kg de plastiques retrouvés dans une baleine à bec

16 kg de plastiques retrouvés dans une baleine à bec

16 kg de plastiques retrouvés dans une baleine à bec

Atelier pour les correspondants du RNE par l’Observatoire Pelagis

Atelier pour les correspondants du RNE par l’Observatoire Pelagis

Atelier pour les correspondants du RNE par l’Observatoire Pelagis

Multiples échouages de baleines sur la façade Atlantique

Multiples échouages de baleines sur la façade Atlantique

Multiples échouages de baleines sur la façade Atlantique